connexion

News

12391829_1008270889230038_6126742437767485248_n

ITW SORROW

SORROW est un jeune artiste originaire de St Joseph, en Martinique. Révélation Dancehall de l’année 2014, nous l’avons rencontré et lui avons posé vos questions en exclusivité.

Vous aussi, posez vos questions à vos artistes préférés avec ZIKLA.

 Quand as-tu commencé à chanter et pourquoi ?

On peut dire que j’ai grandi dans la musique puisque mes parents chantaient dans un groupe qui répétait toutes les semaines à la maison. Mes sœurs chantent aussi. Il y a peu près 10 ans de ça, j’avais des choses à dire, alors j’ai posé mon premier texte. C’était chez MT, on toastait déjà avec les copains dans la rue, mais j’ai enregistré mon premier son chez lui. A l’époque on n’avait pas de micro et on avait utilisé des écouteurs de téléphone comme micro…Je pose toujours chez lui mais avec un vrai matos (rires…)

Quelles sont tes influences musicales ? Ce que tu aimes ?

J’aime les musiques avec des jeux de mots, des lyrics. J’écoutai beaucoup 50 cents quand j’ai commencé à chanter. Vybz Kartel aussi.

 Tu t’intéresses à l’actu ? La politique ?

Je me tiens à jour pour les infos ; les sargasses ça m’empêche de me baigner et ça sent. Le Tcsp (nouveau système de transport en Martinique), c’est toujours une bonne chose d’avoir plus de moyens de locomotion. Après c’est bien d’avoir sa voiture aussi (je parle pour moi) . Il faut donner plus leur chance aux jeunes pour réduire le chômage. Je pense que les gens racistes sont les plus imbéciles de la terre, on meurt tous, seuls, dans un trou, sans maman, sans papa. C’est la même chose pour tout le monde.

 Pour ou contre la légalisation du cannabis ?

Je suis pour, je ne fume pas mais je suis pour. Ca va arrêter les trafics et les gens pourront cultiver cette plante chez eux et consommer de la qualité. Pour moi, ce n’est qu’une plante.

 As-tu déjà trahi un ami ? Es-tu un bon ami ? 

A la base je suis plutôt solo, j’ai quelques potes ce sont toujours les mêmes depuis le départ donc, on s’est jamais trahi et ce sera les mêmes à l’arrivée.

 Es-tu croyant ? Ca représente quoi pour toi ?

 Je suis croyant, je deviens croyant de plus en plus. Quand tu es jeune, on t’emmène à l’église, t’y vas. Mais en grandissant, avec mes expériences, je suis 300 fois plus croyant qu’avant, ça représente ma vie tout simplement.

 Ton premier souvenir d’artiste ?

La première fois que je me suis retrouvé dans un avion pour aller chanter en France, je me suis senti artiste. On m’avait payé le billet d’avion et l’hôtel : pour chanter.

Ton plus beau souvenir ?

Une soirée en boite en France. 30 minutes de queue devant la boite, et tout le monde qui chante avec moi, il y avait beaucoup de métropolitains et ils chantaient aussi avec moi, c’est pour l’instant le plus beau moment de ma petite carrière.

 Quels sont tes projets ?

Ca ne fait qu’un an que le public commence à me connaître, alors je n’ai pas encore de projet. Bien sur, j’aimerais bien faire un album. Restez connectés, il y a du bon qui arrive…

 Ton style, c’est la musique festive ?

Je fais de la musique festive, parce que c’est une partie de moi, comme tout le monde. Je réfléchis aussi sur ce qui se passe autour de moi et bientôt vous entendrez autre chose.